29 mai 2010

Autisme. Esteve Freixa i Baqué : Le packing

Mr Esteve Freixa i Baqué fait part de cette information :

Vous vous souvenez d'un article sur «  Le Packing, la camisole glacée des
enfants autistes » ? Il y avait à l’époque un espoir pour que cette méthode
soit abolie en France un des seuls pays où elle est encore utilisée; voici le lien pour ceux qui ne l'ont pas lu :


http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1270

Courrier Psy d’aujourd’hui publie cet article : le Haut Conseil de la Santé Publique a autorisé la poursuite du recours au packing. Encore une victoire des psychanalystes !

« Mais l'avis favorable du HSCP sur le packing, sonne pour Léa pour Samy, comme une fin de non recevoir. Dans une lettre adressée le 20 avril 2010 à Roselyne Bachelot, l'association de parents estime que, non seulement ses demandes n'ont pas été prises en compte mais que, « pire encore, elles ont été détournées pour aboutir à une validation administrative via l'avis du HSCP », afin de se « plier aux pressions du corporatisme médical, notamment du corps psychiatrique d'obédience psychanalytique. » Ce sont donc bien, à travers cette polémique, deux conceptions de l'humain qui s'affrontent. L'association n'entend pas en rester là : elle maintient sa demande de moratoire et se dit prête à des actions sur le terrain. »

http://le-cercle-psy.scienceshumaines.com/autisme--la-polemique-du-packing_sh_25597



Autisme : la polémique du packing

Sarah Chiche

Article publié le 26/05/2010

Le Haut Conseil de la Santé Publique a autorisé la poursuite du recours au packing, une technique consistant à envelopper des patients autistes dans des linges froids et humides pour calmer certains symptômes tels que l'agressivité et l'automutilation. Or, des associations de parents assimilent cette technique à une dangereuse torture, sans aucune validité scientifique. Le point sur la controverse.

M'Hammed Sajidi, le président du mouvement « Vaincre l'autisme-Léa pour Samy », ne décolère pas. Un an après la demande de moratoire contre le packing de son association de parents, le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a rendu son avis : cette technique de traitement de l'autisme pourra continuer d'être utilisée, pourvu qu'elle soit réalisée dans des conditions de sécurité satisfaisantes, par une équipe de professionnels dédiée, ayant reçu une formation spécifique.

Inspiré d'anciennes techniques d'hydrothérapie du XIXe siècle, le packing a été importé des Etats-Unis – où il n'a désormais pratiquement plus cours – par le psychiatre américain M.A.Woodbury dans les années 1960-1970. Son principe ? Un enveloppement du corps qui permettrait de calmer les angoisses d'anéantissement, fréquentes chez les autistes. Le patient est enveloppé jusqu'au cou dans des serviettes trempées dans l'eau froide (autour de 10 degrés), puis recouvert d'un drap sec, d'un tissu imperméable permettant un réchauffement rapide et de deux couvertures chaudes. Chaque séance dure entre quarante-cinq et soixante minutes, en présence des soignants. Le saisissement produit par le contact avec les linges froids, puis l'apaisement suite au réchauffement progressif du corps, procureraient un apaisement immédiat. La technique a été rapprochée du « holding » selon Winnicott. Ou bien, il s'agirait en enveloppant et contenant le patient, de suppléer dans le réel à ce qui a fait défaut sur le plan symbolique et imaginaire : le regard de l'autre comme vecteur de l'unité de l'image du corps. Au fil des séances, on constaterait une « diminution puis la disparition des automutilations et des troubles du comportement à type d’agressivité chez les enfants présentant certaines formes de troubles envahissants du développement (TED) », explique le Professeur Delion, chef du service de pédopsychiatrie du CHRU de Lille. Selon lui, « il a été très souvent vérifié que le traitement neuroleptique pouvait être notablement diminué pendant et au décours des séances de packing ». Vérifié par les utilisateurs de cette technique, mais pas par des études scientifiques. Toutefois, il prend soin de préciser que le packing n'a pas de valeur seul et qu'il n'est pas proposé systématiquement mais en fonction de chaque situation individuelle, et en complément d'autres approches éducatives (Teacch, Pecs, Makaton…), pédagogiques (instituteurs spécialisés) et thérapeutiques (pataugeoire, ateliers thérapeutiques, prises en charge individuelles, en petits groupes…).

« Une médecine de linge mouillé »  ?

Des propos qui sont loin de satisfaire l'association de parents « Léa pour Samy », pour qui le packing n'est qu'une « médecine de linge mouillé », barbare et archaïque, qui « relève de la torture ». Absence de preuve d’efficacité, impossibilité pour le patient de donner son consentement éclairé, brutalité de la technique, dévoyée par certaines institutions pour sédater les patients afin d'avoir la paix, risques d'hydrocution et d'hypothermie... La liste des griefs contre le packing est longue. L'association défend l'hypothèse d'une étiologie neuro-développementale du trouble, rendant l'hypothèse du packing pour diminuer les angoisses de morcellement caduque. « Les enfants atteints d’autisme sont hospitalisés pour recevoir un traitement contre l’autisme. La psychiatrie psychanalytique escroque le contribuable en faisant croire que le packing est un traitement, un soin indispensable aux enfants autistes. Les autorités sanitaires ont le devoir de n’appliquer comme traitement que ce qui a été avéré scientifiquement », martèle M'Hammed Sajidi. En décembre 2008, un programme de recherche visant à démontrer l'efficacité du packing a été lancé par l'équipe du professeur Delion. L'association Léa pour Samy était montée au créneau en déposant une demande de moratoire sur la pratique du packing auprès du Ministère de la Santé fin mars 2009, soulignant l'inefficacité et la dangerosité de la méthode. Si Léa pour Samy n'a pas été en mesure de donner des chiffres précis, le décès au Canada, il y a deux ans, d'un enfant de neuf ans, durant une séance de packing, avait fait grand bruit. L'enquête avait toutefois établi que l'enfant, pesant 24 kilos, avait été laissé seul dans un coin de la classe, enveloppé dans une couverture thérapeutique de 17,5 kilos, avec une minuterie réglée sur 20 minutes, c'est-à-dire dans des conditions de sécurité contraires au protocole du packing.

Une étiologie multifactorielle

Cette controverse illustre une fois de plus à quel point l'autisme est un sujet explosif. Certaines familles ont été naguère malmenées par des adeptes des théories de Bettelheim selon qui la « mauvaise mère » pourrait être directement responsable de l’autisme infantile. Toutefois, depuis Frances Tustin et Donald Meltzer, nombreux sont les psychanalystes qui reconnaissent que l'étiologie de l'autisme est multifactorielle et que s'y entrecroisent des facteurs génétiques et environnementaux. Si, en France, de nombreux praticiens rapprochent l'autisme des « psychoses infantiles », l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est alignée sur le DSM-IV et parle de « trouble envahissant du développement » (TED), tandis que le Comité consultatif national d’éthique (CCNE), en 2007, a qualifié l’autisme de « handicap ». Or il n'est à ce jour pas démontré que l'autisme est un problème strictement neurologique ou génétique. D'où la nécessité d'une prise en charge multidimensionnelle où sont engagées des réflexions cliniques, psychopathologiques et thérapeutiques qui tiennent compte des avancées des neurosciences.

Mais l'avis favorable du HSCP sur le packing, sonne pour Léa pour Samy, comme une fin de non recevoir. Dans une lettre adressée le 20 avril 2010 à Roselyne Bachelot, l'association de parents estime que, non seulement ses demandes n'ont pas été prises en compte mais que, « pire encore, elles ont été détournées pour aboutir à une validation administrative via l'avis du HSCP », afin de se « plier aux pressions du corporatisme médical, notamment du corps psychiatrique d'obédience psychanalytique. » Ce sont donc bien, à travers cette polémique, deux conceptions de l'humain qui s'affrontent. L'association n'entend pas en rester là : elle maintient sa demande de moratoire et se dit prête à des actions sur le terrain.

Rapport du HCSP 

Site de Vaincre l'autisme - Léa pour Samy

Posté par infopsy à 11:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Autisme. Esteve Freixa i Baqué : Le packing

    il y a troubles et troubles

    J’ entreprendrai de lutter contre l’excès en tout et particulièrement contre ceux qui ont l’impudence d’annoncer des fausses fragilités sous couvert d’une hiérarchie médicale et psychiatrique plutôt chancelante. La situation florissante de leur statut INDUIT IMMANQUABLEMENT des contre vérités en matière d’hygiène mentale et de psychologie. Ce sont ces personnes qu’il faut soigner, ce sont ces personnes froides et blasés qui poussent d’honnêtes citoyen à se suicider. Ces acteurs sont infâmes, ils font vivre la vie selon leur propre désordre,tout leur est du, ils se figurent incidemment qu’ils sont obligés d’agir aussi pompeusement, ils imposent un intérêt frelaté à leur charlatanisme. Qu’ils s’estiment heureux d’échapper aux gens vraiment dangereux car en étant si imbues d’eux mêmes, ils attirent la violence, le raz le bol. Je me satisfait objectivement, je n’ai pas besoin qu’on prenne avec tant de force des pseudo-douleurs ayant valeurs intrinsèques de tempéraments défraichis, pour concevoir quelque chose de pire, pour comme ils disent prévenir. Ces libéralités laissés à certains de ces acteurs sont devenus redoutables et redoutés, insatisfaites, agitatrices, c’est devenu un supplice, une infamie. J’ai le souvenir de ces particularités doctrinales et idéologiques et je préfère de loin réfléchir sur les voies que j’emprunte plutôt qu’être lâchement en proie à ces syndromes d’afflictions, d’influence, du toujours possible quand l’inexistence est là, si présente qu’il faudrait être incrédule pour se laisser convaincre de tant de beuveries. Je ne vois rien qui pût assurer, avec ce genre de lascars, ma liberté de penser, d’en être maitre, puisque ces agissements induisent « des troubles de la Personnalité », mais qu’une chose soit bien clair, leur personnalité à eux est loin d’être parfaite quand ces gens prétendent nous donner des leçon de morale; à travers l’évasion vers leur vocabulaire qu’ils étalent avec une certitude affabulatrice. Quand l’inutilité de certaines démarches font qu’il est nécessaire de se plaindre, il est souvent déjà fort tard et c’est un drame qui se joue, un drame qui se crée de toute pièce, qui se dresse de toute sa force d’auto-persuasion, à vif. Il est aisé de vous vaincre quand vous n’opposez plus rien, une fois qu’on vous a inoculer des angoisses que vous n’auriez jamais eu si vous aviez pu presser le pas, des inquiétudes qu’on vous a créé, on vous a manipuler et dans le pire des cas on vous a ignorer.. Un sens vers lequel on vous a dirigé de mille et une manière comme la légende d’Aladin des épreuves qui quand elles sont inutiles ou grossis vous tyrannise, c’est un paradoxe insoutenable, ou pour parler plus juste un tissu de malheur au travers duquel la force de l’imagination finit par trouver du plaisir, de la foutaise, on a biaisé, vous vivez des maux inventés. C’est avant tout contradictoire, mais c’est parfois aussi insensé. Surtout quand vous avez la preuve que votre différence est en votre âme et conscience naturellement à votre avantage, particulièrement en justice où j’ai trainé l’Etat pendant quarante de procédure, à travers plusieurs arrêt en conseil d’état, oui, arêts contradictoire où l’État se se protège. Là où vous ne pouvez prétendre évidemment à un dédommagement puisque vous n’avez rien de conciliable avec une quelconque once de folie, j’ai vu évoquer internement abusif, propos fallacieux, bien sur on pensera que j’avais gagné mais non. L’Etat s’est enquis d’aller chercher dans me petite enfance, dans mon passé, en occultant mes avocats. Le Juge en fin de procès, car l’Etat et l’administration mentait de trop, le Juge pensait encore que si j’avais engagé une telle procédure c’était pour la rendre imputable (ce qu’on dit de vous, c’est cela, alors que l’Etat , ici durant mon armée a le monopole de juger ce qu’il alui même avancé en quelques sortes par ces propres diagnostics, c’est ainsi qu’il est à même de rien contester même si c’est faux mais qu’il nie une quelconque responsabilité. Il est victorieux même votre état n’avait jamais suscité ce qui s’est passé, il rend tout non imputable, irrecevable et bien entendu prend acte de l’inexistence de preuves. J’aurais souhaité que l’État attaqué sur ces deniers soit effrayé de son propre raisonnement, j’aurais aimé avoir affaire à un État non figé, vraiment indigné, qu’il se protège de m’indemniser, c’est son rôle et je peux le comprendre mais qu’il ne se sente ni blessé ni irréel, quand je lui dit que je n’ai jamais été devant lui pour être pensionné, c’est un comble que le Juge évidemment évite de noter dans ses attendus, ma conclusion, c’est que ma démarche jurique est juste, posée, claire, limpide, et les textes delois et l’administration la rende insuffisante parce qu’en plusieurs points on l’a rendu floue, trouble et qu’à ces occasions, il ne fallait pas que l’État agisse, cela abime le bon sens, et détruit. la trajectoire surtout si l’on la compare à de villégiature pareille à un épiphénomène. A travers des diagnostics malheureusement et définitivement, inutiles, c’est à cet égard que je n’ai pu traiter les choses d’égales à égales. Il s’agit de voir que la force que possède l’État pour nous faire supporter des contraintes sanitaires inutiles est devenu officielle dans les textes actuels, l’État n’est pas infaillibles, on trouve plus de tyrannies que de symboles de santé, de paroles vertueuses et paisibles, c’est de vétusté. .D’ailleurs la morale reste très éloigné de notre Justice. C’est une pratique oratoire et scripturale, triste voire mortifiante. Prédicateurs d’hygiène mentale et de psychologie, vous vous vanter de pouvoir défier trop de monde, il devient absolument nécessaire que vous vous arrêtiez de vous déguiser de la sorte parce que votre imprécation met en danger la science elle-même et à travers elle, de fausses allégations qui une fois enclenchés font crescendo de fausses impressions dont vous êtes l’auteur. Je reconnais votre misère et votre faiblesse, hélas mais l’action est en votre pouvoir et à cause de vous, on ne voit plus clairement où vous voulez en venir ou mieux ce qu’il faut être pour vous plaire. On éprouve trop votre vérité, vous êtes disponible sans l’être vraiment, , vous nous détournez aussi d’un chemin déjà difficile que nous emprunterions bien mieux s’il ne vous prenait pas l’envie de nous forcer à ce genre d’épreuve forcloses, d’ailleurs, ce que vous en dites, c’est qu’il pourrait s’agir de.., donc vous n’êtes jamais sur DE RIEN EN TOUT EN CE QUI ME CONCERNE, , et je sort indisposé de vos prétextes, de vos illusion. De plus vous faites appel à un savoir illustre qui quand on y regarde de plus prêt, montre à quel point, l’Etat, la Justice, exagère. Point par point, vous fermer les plaidoiries, vous n’acceptez pas l’exagération dont vous faites preuve, cete exagération est ici extrême, vous la considérez comme banale en fermant la parole, par irrecevabilité, vous avez pourtant eu le monopole de ces surproductions de vocabulaire et de cet arsenal dit thérapeutique. Vous avez pathologique et chronique, puis vous vous prononcer vers l’inexistence . Pour moi, à force interprétations de cette nature, vous forcez le ressentiment à tout jamais, .

    Posté par MANDELKORN, 26 octobre 2010 à 16:01 | | Répondre
  • Poker

    This is the world's largest online poker room, with more poker games at every level, bigger tournaments and more players than any other site.

    Posté par winamax, 23 novembre 2010 à 19:44 | | Répondre
Nouveau commentaire